Mon Seigneur et mon Dieu, je me prosterne humblement et vous adore. – Paul, Arch. Montréal

Mon Seigneur et mon Dieu,
je me prosterne humblement
et vous adore.
Je me sens impuissant à considérer
votre immense bonté,
votre amour infini dans la sainte Hostie.
Puis je me reconnais incapable
d’égaler ma gratitude
à cet incompréhensible bienfait,
plus je vous supplie avec instance
de mettre vous-même dans mon coeur,
les sentiments qui me manquent.
Faites que votre amour me détache
du monde et de moi-même,
et me suggère les paroles
qui peuvent mieux vous exprimer
mon désir de vous aimer et d’être,
à la vie, à la mort,
tout à votre divin Coeur.

O mon Dieu,
infiniment digne d’être aimé,
je vous aime,
et mon seul désir est de vous aimer,
de vous honorer dignement au Tabernacle
jusqu’à mon dernier soupir.

Je vous aime,
Seigneur mon Dieu,
qui m’aimez d’un amour infini,
et qui me le prouvez
par votre perpétuelle captivité sur l’autel.
Je ne vous demande qu’une grâce,
celle de vous aimer toujours.

Je vous aime plus
que toutes choses et que moi-même,
ô Jésus, qui tenez plus à mon amour
qu’à votre gloire extérieure.
J’aimerais mieux mourir immédiatement
dans votre amour,
que de vivre un seul instant sans vous aimer.

Je vous aime,
ô Jésus, et je ne désire,
ne demande, de la communion fréquente,
et même du ciel,
que le bonheur de vous aimer parfaitement.

Mon divin Maître,
si, à tout moment,
je ne puis vous dire mon amour,
faites que mon coeur
ait l’intention habituelle
d’en produire un acte
autant de fois que je respire.

Je vous aime, Seigneur Jésus,
qui voulez bien pour moi
demeurer solitaire sur l’autel;
faites que pour votre amour,
je m’affranchisse le plus possible
de tout ce qui me retient loin de vous.

Je vous aime,
ô mon Jésus, qui,
pour ne pas me priver de votre présence,
vous exposez ici à mille outrages;
faites-moi la grâce,
dans les épreuves providentielles,
de souffrir en vous aimant,
et de vous aimer en souffrant.

Je vous aime,
ô Jésus, parce que,
dans l’eucharistie,
vous m’avez fait le don de votre Coeur,
et que vous me permettez,
à chaque communion,
de vous offrir le mien.

Mon doux Sauveur,
daignez, à mesure que j’approche de la mort,
augmenter et perfectionner mon amour pour vous.
Faites-moi la grâce de mourir
dans un acte d’amour parfait,
et de sentir alors que je vous aime,
non plus pour le temps, mais pour l’éternité.

Demande intime: O Jésus, formez en moi
l’habitude d’élever mon âme vers vous,
et détachez de plus en plus
mon coeur des choses terrestres.

IMPRIMATUR
+ PAUL, Arch. de Montréal.

PARTAGEZ CETTE PAGE :
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Print Friendly, PDF & Email

Mode d’emploi du planning

Pour s’inscrire sur un créneau d’adoration de manière permanente (engagement sur le jour et l’heure toutes les semaines (hors vacances)), cliquer sur l’icone  dans la case du créneau concerné.

Pour s’inscrire ponctuellement sur un créneau d’adoration (en remplacement ou en plus de votre créneau permanent), cliquer sur l’icone  dans la case du créneau concerné.

Pour déclarer une absence sur votre créneau permanent (dans ce cas veillez à bien trouver un remplaçant !), cliquer sur l’icone  en face de votre nom dans la case du créneau concerné. Attention, pour supprimer définitivement un créneau permanent, rendez-vous dans l’espace “Créneaux/Absences“.

Pour supprimer une inscription ponctuelle, cliquer sur l’icone  en face de votre nom dans la case du créneau concerné.

Légende des noms

Les personnes en italique sont celles qui se sont inscrites ponctuellement sur le créneau. Les personnes dont le nom n’est pas en italique sont celles qui se sont inscrites de manière permanente sur le créneau.
Les personnes en gris clair (semi-transparent) sont les personnes dont c’est le créneau permanent mais qui se sont déclarées absentes pour cette date.

Ado Antony

GRATUIT
VOIR